snes

Assistant.e.s d’éducation : nous ne sommes pas des pions !

Une grève ne se décrète pas en appuyant sur un bouton. Le plus souvent, y compris dans le cadre d’un appel national, c’est bien la situation concrète qui conduit salarié.e.s ou agents de la fonction publique à prendre part au mouvement.

En tant qu’emplois précaires de droit public, les assistant.e.s d’éducation sont clairement une catégorie de personnels à la jonction entre revendications du secteur public et du secteur privé.

Les ordonnances Macron sont un nouveau coup, d’une violence anti-sociale historique, contre les conquis sociaux, le droit du travail et les protections collectives. Cette contre-réforme ne sera pas la dernière du quinquennat, en tout cas dans l’agenda du pouvoir. Elle s’inscrit dans une dynamique de « flexibilisation » du « marché du travail » selon la novlangue libérale, engagée depuis plusieurs années, et qui a justifié l’an dernier la mise en place de la loi dite « Travail ».

(suite…)

Publicités

Aux contractuels du second degré

Deux semaines après la rentrée, nous savons que de nombreux non-titulaires sont sans emplois : ce qui est tard pour ces collègues.

En fin juillet, les élus CCP  de la FSU  et de la CGT ont demandé  une CCP d’affectation qui leur a été refusée, au prétexte d’une surcharge de travail. Cette CCP est la garantie d’une transparence dans les affectations, ce qui est d’ailleurs admis dans plusieurs académies notamment Marseille, Reims , Rennes.

Nous apprenons ce jour qu’une CCP initialement prévue le 4 octobre à 9h est reportée à une date ultérieure. Peut-elle remplacer une CCP d’affectation ? En effet la DPE demande de lui faire part des sujets que les élus souhaitent voir évoqués à l’ordre du jour, mais ne serait-il pas trop tard pour affecter des collègues ? Qu’importe la CCP, nos élus évoqueront toutes les questions d’ordre individuel relatives à la situation professionnelle des contractuels. Ce sont :

-Les affectations

La non affectation de nombreux collègues , les affectations des collègues qui ont des conditions de travail très difficiles , les collègues en situation professionnelles délicates , le non-renouvellement des collègues qui ont 5 ans d’ancienneté donc proches du CDI.

-L’application du nouveau cadre de gestion

les informations collectées par le SNES ,auprès des contractuels, sur l’application des nouveaux décrets permettront aux élu(e)s de porter des revendications au niveau du rectorat afin que toutes les mesures entérinées soient appliquées, notamment un meilleur traitement des collègues contractuels précaires

-Les concours internes et recrutements réservés session 2018

 Les  inscriptions aux concours externe, interne et réservé de l’Education Nationale sont  ouvertes jusqu’au jeudi 12octobre à 17H

Pour avoir de plus amples informations sur les concours notamment  la dernière session du concours réservé (loi Sauvadet), le SNES vous conseille vivement de consulter le lien suivant :

https://www.snes.edu/CONCOURS-INTERNES-ET-RECRUTEMENTS-RESERVES-SESSION-2018.html

Envoyez vos remarques sur ces questions à l’adresse mél suivante : s3cle@snes.edu

Pour avoir les réponses, nous vous convions à participer à :

la réunion « spécial contractuels enseignants » qui se tiendra au siège de la section académique du SNES 29 Rue Gabriel Péri, 63000 Clermont-Ferrand, (3étage)

le mercredi 4 octobre 2017  à partir de 14h

En amont de la réunion du 04 octobre 2017, un mail a été envoyé à tous les contractuels

dont les adresses sont connues pour collecter les informations

Stage « défendre ses droits » : une action nécessaire, et réussie !

Mardi 18 novembre, le SNES Allier organisait un stage syndical à l’attention des collègues de collège et lycées du département.

L’initiative de ce stage fait suite aux nombreuses difficultés rencontrées par les collègues dans leur quotidien pour faire valoir leurs droits, ou bien pour exprimer des positions syndicales librement.

10153910_628975230558732_4958425539777706251_n

Dans un premier temps Fabien Claveau (SNES Clermont) est intervenu pour présenter la réforme des statuts et obligations de service (mise en oeuvre à la rentrée 2015). Après avoir rappelé les origines de nos statuts et les textes qui les régissent, il a expliqué les changements induits par la réforme. Pour le SNES, cette réforme présente des points positifs (maintien des maxima de service et des disciplines de recrutement, clarification de certains droits, reconnaissance des missions liées à l’enseignement…) mais certains aspects ne sont pas satisfaisants (heure de chaire, décharges remplacées par des indemnités…). Il faudra être très vigilants lors de la mise en application.

10702166_10152846551069183_5840914573573471813_n

En fin de matinée, Vincent Présumey (SNES Allier) est revenu sur les méthodes de néo management  qui sont aujourd’hui mises en oeuvre au sein des établissements. Il a présenté de manière historique la direction des établissements et dénoncé des méthodes (individualisation, mise en concurrence des établissements, objectifs chiffrés…) qui peuvent conduire à des dérapages.

Après le repas, Camille Morandat (SNES Allier) a présenté les missions d’un militant syndical au sein d’un établissement et les moyens d’action pour intervenir en Conseil d’Administration.

La journée s’est achevée sur un échange entre les collègues sur les problèmes et expériences concrètes qui les touchent actuellement.

10409248_10152846558904183_2952425158040132997_n

Le SNES remercie les collègues venus de tout le département pour leur participation et prévoit déjà de réitérer l’expérience !