Egalité devant la loi, devant l’impôt, devant le service public, et laïcité

Loi El Khomri et statut des fonctionnaires.

Cet article se trouve maintenant sur le nouveau site de la FSU Allier qui prend son départ à l’occasion de la grève générale du 3 mars :

https://fsu03.wordpress.com/2016/03/28/avec-la-greve-generale-du-31-mars-la-fsu-allier-inaugure-son-site/

 

Publicités

Déclaration de la FSU Allier au Conseil Départemental de l’Education Nationale du 16 décembre 2015.

La FSU de l’Allier à l’occasion de ce CDEN tient à mettre en garde les pouvoirs publics et l’exécutif contre la tentation de régler les graves questions sociales auxquelles notre pays est confronté par des solutions autoritaires.
Les crimes de masse commis par Daesh le 13 novembre dernier ont dans l’immédiat sembler légitimer l’état d’urgence et le projet de modifier la constitution. Il s’avère que l’état d’urgence est de facto dirigé contre l’exercice des libertés démocratiques de rassemblement et de manifestation et que les perquisitions généralisées débordent massivement la lutte contre Daesh. Pire encore : le projet de déchéance de nationalité envers les citoyens binationaux (natifs compris) instaurerait de fait une inégalité civique entre citoyens français, mettant en œuvre une revendication de l’extrême droite.
En matière de relations sociales, il est surprenant que le premier geste du gouvernement, disant avoir entendu le message des électeurs au lendemain des élections régionales, soit de geler l’évolution du SMIC. La mise en œuvre du protocole PPCR (Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations) dans les fonctions publiques, protocole que notre section fédérale départementale n’avait pas approuvée, et qui a été décidée par le premier ministre malgré son caractère minoritaire, impose un carcan autoritaire à la liberté de négociation des salaires et rémunérations.
La réforme territoriale renforce dangereusement, par le pouvoir réglementaire, les attributions des présidents de Région qui deviennent, le mot n’est pas trop fort, des sortes de potentats. La tendance au renforcement de l’exécutif va donc de pair avec la tendance à l’inégalité croissante des citoyens devant la loi, devant l’impôt et dans l’accès au service public. C’est notamment pour ces raisons que notre Fédération avait vivement réagi aux propos de M. le Préfet lors du précédent CDEN du 9 juillet dernier concernant les conventions censées contractualiser la répartition des postes dans le premier degré, car il ne saurait y avoir de différences de traitement entre départements selon que les associations d’élus ont convaincu ou non les maires de participer ou non à telle ou telle politique. La signature récente de ladite convention repose naturellement ces mêmes questions : nous ne tomberons pas dans le piège de la concurrence entre départements et entre territoires.
La FSU de l’Allier, en prenant récemment l’initiative d’une réponse unitaire des organisations démocratiques, syndicales et laïques à une tentative de provocation d’extrême droite menée à l’encontre des réfugiés installés provisoirement à Varennes-sur-Allier, ce qui lui a valu d’être ciblée et attaquée par le groupe à l’origine de cette tentative, est fermement attachée aux acquis républicains et démocratiques et c’est pour cela même qu’elle adresse aujourd’hui cette mise en garde.
Le 15 décembre 2015