Actualités

Rendez-vous de carrière, les dernières informations.

Nous saluons l’initiative de la direction des ressources humaines et des corps d’inspection d’organiser des réunions d’information à destination des personnels concernés dès cette année par le nouveau dispositif des rendez-vous de carrière. Cet article est un compte-rendu de la réunion tenue à Yzeure le 22 novembre.

1339 rendez-vous de carrière sont prévus dans l’académie cette année, 1er et 2nd degrés confondus (304 collègues pour le passage au 7e échelon, 511 pour le passage au 9e et 524 pour le passage à la hors classe).

(suite…)

Publicités

Aux syndiqués SNES Allier.

Le local de la FSU de Vichy a été pour la seconde fois en deux ans cambriolé ce matin.

Plainte sera déposée dans la journée.

Un article sur le site de la FSU Allier ce soir donnera les détails et fera le point sur la situation de plus en plus alarmante des locaux syndicaux dans le département de l’Allier.

Deux ordinateurs ont été dérobés. L’un d’eux comportait la liste des mails des syndiqués, qu’il nous faut reconstituer. Nous vous demandons donc, premièrement de nous renvoyer vos mails si vous souhaitez pouvoir recevoir les infos du SNES ou de la FSU Allier, deuxièmement de nous prévenir au cas où vous receviez un mail équivoque se présentant comme venant de nous.

snes03@wanadoo.fr

Loi El Khomri et statut des fonctionnaires.

Cet article se trouve maintenant sur le nouveau site de la FSU Allier qui prend son départ à l’occasion de la grève générale du 3 mars :

https://fsu03.wordpress.com/2016/03/28/avec-la-greve-generale-du-31-mars-la-fsu-allier-inaugure-son-site/

 

Rassemblement à l’inspection d’académie le 23 mars, grève générale le 31 mars !

La FSU Allier s’adresse à tous les collègues, à tous les personnels qu’elle représente.

 

Le projet de loi « travail » stipule dans son article 1 que « la nécessité du bon fonctionnement de l’entreprise » peut passer devant « les libertés et droits fondamentaux de la personne ». Inversant la hiérarchie des normes en droit du travail, elle permet à des accords d’entreprises, et bien souvent à de simples décisions patronales, de passer devant les conventions collectives et devant la loi.

 

Les jeunes n’acceptent pas l’avenir qu’elle porte. Nous non plus.

 

La logique folle de cette loi est la même que celle que semble avoir choisi le gouvernement dans tous les domaines :

-constitutionnalisation de l’état d’urgence,

-volonté de lier à tout prix toute discussion salariale avec la mise en cause des statuts par la promulgation autoritaire du protocole « Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations ».

-obstination à appliquer la « réforme du collège » inégalitaire et désordonnée pour la prochaine rentrée.

fermetures de classes – 20 dans l’Allier, solde de -14 – et suppressions de postes – 15 annoncées en collèges ou Segpa dans l’Allier.

 

Nous y sommes : un mouvement général se lève dans tout le pays pour stopper cette fuite en avant en commençant par le RETRAIT de la loi « travail ».

 

Dans  l’Allier, la FSU, la CGT, FO, Solidaires et la FCPE sont unis dans ce combat.

 

Nous appelons les personnels :

 

A se réunir le 22 mars à 17h, pour les salaires sur lesquels plusieurs fédérations appellent à agir ce jour là, pour le retrait de la loi « travail », et pour organiser la suite de l’action commune, à Moulins Salle de la Ligue de l’enseignement 42 rue du Progrès, à Vichy salle de la Mutualité, à Montluçon salle de l’UL CGT rue Jules Ferry :

RASSEMBLEMENT  le mercredi 23 mars à 15h à l’Inspection d’Académie à Yzeure avec le Collectif départemental de défense de l’école publique créé à Broût-Vernet le 2 mars dernier, dont voici la plate-forme : Non aux fermetures de classes. Non aux regroupements d’écoles. Pour des services publics de qualité à la ville comme à la campagne. Non à la mise en concurrence des territoires. Non à l’inégalité instaurée par la réforme du collège. Non à la logique comptable.  Pour la défense de l’école rurale.

GREVE GENERALE le jeudi 31 mars, manifestations à Montluçon, Moulins, Vichy, 10h 30.

tract-mars

Manif retraités-lycéens à Moulins !

Ce jeudi 10 mars les retraités manifestaient dans toute la France, pour la hausse des pensions et retraites, des pensions au moins égales au SMIC pour toutes et pour tous, la défense des pensions de réversion et leur déplafonnement dans le régime général, à l’appel des organisations de retraités de la CGT, de FO, de la FSU, de Solidaires, de la CFTC, de la CGC, de la FGR-FP (Fédération Générale des Retraités de la Fonction Publique dont les retraités FSU sont une composante essentielle), des associations LSR et UNRPA.

Le rassemblement départemental à Moulins a rassemblé 500 personnes, il s’est transofmé en manifestation, et a vu dans la joie « débouler » les lycéens prévenus la veille au rassemblement devant la préfecture !

« Un travail pour une retraite ! « 

PENTAX Image

Le reportage de FR3 Auvergne :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/manifestation-des-retraites-moulins-949075.html

 

Le mouvement est engagé, les personnels de l’enseignement public doivent y prendre leur place.

Ce mercredi 9 mars dans l’Allier, à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de Solidaires, ainsi que de l’UNEF et de l’UNL, 900 participants au rassemblement de Montluçon, 500 à Vichy, 400 à Moulins. A Montluçon et Vichy il y a eu manifestations improvisées. Les lycéens de De Stael à Montluçon ont fait grève et manifesté le matin.

12814379_1685428448366998_8514560687688655574_n

Unité syndicale ferme pour le RETRAIT de la loi de destruction du code du travail et pour la grève totale le 31 mars, où les manifestations sont appelées à 10h 30.

D’ici là l’étape importante pour les défenseurs de l’école publique sera le rassemblement du mercredi 23 mars à 15h devant l’Inspection d’Académie à Yzeure, contre les fermetures de classe, contre la réforme du collège, et comme partout pour une autre politique, celle des besoins sociaux, humains et culturels !

Ci-joint le reportage à Vichy où est interviewé notre camarade Nicolas Sem, du SNUIPP-FSU et de l’école de Broût-Vernet menacée d’une fermeture de classe :

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/region/en-video.html

 

Pédagogie à Montluçon.

La mairie de Montluçon a décidé de « faire payer les charges » aux syndicats pour leurs locaux. En présentant ainsi cette décision on peut tenter de faire croire qu’ils jouissaient d’un privilège indu. En réalité, certains de ces locaux ont été construits il y a plus d’un siècle, sous Jean Dormoy maire socialiste lié au mouvement ouvrier, à l’époque où les municipalités d’esprit démocratique aidaient à l’installation des bourses du travail. Il s’agit d’acquis sociaux permettant aux salariés, actifs, chômeurs, retraités ou en formation, de se réunir et de rencontrer leurs syndicats. Ces locaux ne sont pas entretenus depuis des années, sont devenus vétustes et de véritables passoires énergétiques.

Concernant la FSU notre local au 5 rue des Conches est 1°) vétuste, 2°) petit, 3°) froid et 4°) … nécessaire ! « Faire payer les charges » serait saisir plusieurs centaines d’euros par an pour l’exercice d’un droit dans de mauvaises conditions.

A savoir ou à ne pas oublier : la FSU et ses syndicats n’ont pas de locaux dans les bâtiments, lycées, collèges ou administrations, de l’Education nationale, comme c’est généralement le cas dans TOUS les autres ministères, et une expulsion par tentative de prélèvement financier dans les locaux municipaux la conduirait à poser publiquement ce problème.

C’est la mode chez certaines mairies LR, UDI, et FN, de vouloir « faire payer les syndicats » ou les virer – ou les faire payer de façon à les virer. Rappelons aussi qu’à Vichy le non-réemploi du gardien et le non-entretien des locaux avaient permis un cambriolage des locaux syndicaux, dont ceux de la FSU, il y a un an. Et qu’à Moulins, où la FSU n’est pas logée par la municipalité mais paie une contribution pour un local à la Ligue de l’Enseignement, des cambriolages ont également visé la CGT.

Mais le plus incroyable, c’est que le maire de Montluçon a confié la gestion de ce dossier parfaitement politique, et même, la concernant, idéologique, à l’adjoint aux Finances, M. Momcilovic, lequel a systématiquement refusé depuis un an de recevoir LES SYNDICATS ENSEMBLE. Recevoir des syndicats ensemble, vous n’y pensez pas !

M. l’adjoint au Finances semble ne pas savoir ce que c’est qu’une intersyndicale. Et un syndicat, le sait-il ? …

Bien entendu, cette tactique de la durée et de l’épuisement a conduit à quelques défections de la part de certains. Il n’empêche que la CGT, la FSU, l’UNSA, la CFTC et Solidaires – ces derniers n’ayant pas de locaux à Montluçon mais soutenant l’action commune – se sont retrouvés pour distribuer leur lettre commune aux élus de la communauté d’agglomération, ce lundi 29 février, à la Cité administrative de Montluçon, car la décision unilatérale de la mairie de Montluçon porte évidemment atteinte aux droits des salariés de toutes les communes environnantes. Ci-dessous photo du site Regard d’Actu : http://www.regardactu.com/La délégation intersyndicale s'était donné rendez-vous devant le Conseil d'agglomération

Sauf que, sur ordre, les portes étaient fermées et il n’était donc pas possible de rencontrer les élus se rendant à la réunion, qui passaient par l’intérieur depuis le parking. On mesurera la stupidité crasse de cette petite mesquinerie au fait suivant : comme la session de 18h était, obligatoirement, publique, ceci ne pouvait qu’avoir comme conséquence de nous contraindre à nous rendre dans celle-ci pour parler aux élus !

M. Dugléry, maire LR de Montluçon et président de la communauté d’agglomération, fit mine de s’étonner et de le prendre de haut. Il fallut donc intervenir de façon légèrement vigoureuse, mais toujours polie. Ce qui eut un résultat : M. Dugléry répétant que ces choses là, vulgaires problèmes d’intendance avec ces vulgaires syndicats, se traitent avec leur préposé, M. Momcilovic, ceui-ci après un bref entretien accepta ENFIN de recevoir plusieurs syndicats à la fois (mon dieu mon dieu ! ) mardi prochain 8 mars à 15h 30  (tout en avertissant qu’il ne changerait pas d’avis, et qu’il ne voulait pas que Solidaires soit de la partie, attestant d’une ignorance persistante du mot « intersyndicale »).

Nous irons donc mardi prochain. Tous les autres syndicats, FO, CFDT, CGC, sont d’ailleurs invités à venir aussi s’ils le souhaitent. Comme dirait M. Valls, nous tenterons de faire preuve de « pédagogie », afin de « corriger les incompréhensions » sur ce que sont des syndicats et une intersyndicale et de « corriger ce qui doit l’être » sur ce que c’est que le droit légitime à des locaux syndicaux municipaux correctement entretenus.