Chaleur et électricité à Albert Londres.

Ce n’est tout de même pas une mince affaire : l’un des principaux lycées du département (et de l’académie), qui, précisons-le, comporte un internat et fonctionne le samedi matin, doit fermer le vendredi, décision prise un peu avant 16 h. Aux dernières nouvelles il rouvre lundi, ouf …

La raison : depuis la veille vers 16h, plus de chauffage à Albert Londres. Selon La Montagne de Vichy la panne aurait « pour origine un programmateur électrique défaillant ». Ce qui, à tort ou à raison mais inévitablement, conduit à faire le lien avec les problèmes électriques récurrents dans la partie « ateliers » du lycée depuis la rentrée.

Dans les deux cas, un besoin évident de transparence se fait sentir: personnels, BTS, élèves et parents devraient être informés de la situation et des délais, évitant ainsi les rumeurs. Un CA se tenait jeudi soir, discutant du recours massif au fond de roulement de lycée entrainé par le retour du chauffage au bois vers le chauffage au gaz, cependant que la chaudière ne marchait déjà plus, information qui n’a pas été donnée aux participants à la réunion …

Au moment où M. Wauquiez, président de la Région « AURA », se targue de lancer un « plan Marshall » (sic ! ), pour les lycées, dont les deux points forts semblent être les portiques avec vidéosurveillance et le financement sur fonds publics de l’enseignement privé confessionnel sous contrat et même hors contrat, un mini « plan Marshall », mais bien réel celui-là, semble nécessaire pour que les nécessités de base fonctionnent à Albert Londres.

Les syndicats de la FSU (SNES, SNUEP, SNEP, et le SNUTER qui soutient le mouvement des agents pour des créations de postes, non prévues dans le plan du Marshall Wauquiez !) s’adressent au Conseil régional pour dire qu’une intervention urgente mettant fin aux dysfonctionnement s’impose :

 

« M. le Président du conseil régional,

la récente panne de chauffage en pleine vague de froid au lycée Albert Londres de Cusset, s’ajoutant à des difficultés nombreuses concernant l’alimentation électrique dans la partie « ateliers » du lycée depuis la rentrée, nous conduisent à vous alerter quant à la nécessité d’assurer dans les plus brefs délais les conditions pour un fonctionnement normal et sécurisé du service public d’éducation. »

Publicités