Mois: juin 2016

Bonne nouvelle.

communiqué collèges Allier

Le SNES-FSU -Allier, informé que des collègues en collège envisagent de faire grève pour le retrait de la réforme du collège, inégalitaire et arbitraire, à tel ou tel moment entre le vendredi 24 juin et le 5 juillet (période de correction du brevet), leur apporte son entier soutien.

Il invite l’ensemble des collègues à les soutenir en se joignant à leur mouvement, il dépose un préavis de grève et propose un communiqué de presse intersyndical.

La réforme du collège prépare un désordre destructeur pour la rentrée. Son maintien relève de la même logique antidémocratique que la loi « travail » et son esprit également, car elle va vers l’éclatement du service public national et laïque de l’éducation reposant sur des programmes et des objectifs communs pour tous les élèves et s’en donnant les moyens.

Le ministère, par son refus de recevoir l’intersyndicale qui représente les 80 pour cent d’enseignants opposés à cette réforme, par une année complète de mépris envers les personnels, de manque d’ambition envers nos enfants, conduit les enseignants à prendre cette décision extrême pour alerter sur les dangers de l’éducation telle qu’on la prépare pour leurs élèves, pour les enfants.

Préavis de grève envoyé à la DASEN :

Vichy, le 18/06/16/

Mme la DASEN,

saisi par des collègues qui envisagent de faire grève entre le 24 juin et le 5 juillet pour le retrait de la réforme du collège le SNES-FSU 03 dépose un préavis de grève en collèges pour cette période, et souhaite que remonte au ministère l’information selon laquelle la détermination des personnels à maintenir un enseignement égal pour tous, donc à ce que cette réforme soit retirée, n’a pas variée.

Veuillez agréer l’expression de notre attachement au bon fonctionnement du service public de l’éducation.

Publicités

RDV à l’Inspection sur les AESH de l’Allier.

 

Le mardi 7 juin s’est tenue une réunion à l’Inspection d’Académie sur la situation des Accompagnateurs d’Elèves en Situation de Handicap, entre syndicats et administration. Ceci fait suite aux revendications exprimées l’an dernier, qui ont conduit à des améliorations des procédures de gestion des AESH, personnels très précaires, et à des discussions sur les salaires ayant permis quelques mesures de compensation l’an dernier, mais qui  doivent se poursuivre au niveau national :

https://snes03.wordpress.com/2014/11/29/mobilisation-des-aesh-bilan-et-suites/

https://snes03.wordpress.com/2015/04/15/compte-rendu-de-laction-et-de-la-delegation-des-aesh-au-rectorat-de-clermont-ferrand-le-8-avril-2015/

Etaient présents :

Pour l’Inspection Académique : Pour les représentants syndicaux :
Mme Tynaire (IEN ASH)
M. Césari (Coordonnateur AESH)
M. Benhara (Secrétaire général de la DSDEN 03)
M. Charby (Chef de la DPE)
Frédérick Paris (AESH) pour la FSU
Nicolas Sem pour la FSU
Nadège Fagnot (AESH) pour la FSU
Vincent Présumey pour la FSU
Erwann Charny pour SUD Education
Christophe Morlat pour le SNUDI FO
Delphine Moulinot pour le Se-UNSA
Jean-Luc Serange pour le SGEN-CFDT

Présentation

Madame Tinayre a présenté la situation actuelle :

L’Inspection Académique a la dotation des CDI et d’une partie des CDD avec 53 ETP soit 90 personnes.

Les 3 lycées mutualisateurs (Jean Monnet, Paul Constant, Valéry Larbaud) ont la dotation de 19,5 ETP soit 29 personnes.

68 personnes sont en CUI. 19 personnes pourraient avoir accès au CDD mais seulement 15 postes sont proposés. Cependant il a été précisé que tous ne demandent pas le CDI, la diminution de 100 € sur le salaire peut être décourageant.

La dotation des AESH co est de 26,5 ETP soit 29 en école, 19 en collège et 4 en lycée, 3 sont en CDI.

La dotation AESH est différenciée de la dotation des AED.

9 AESH i peuvent prétendre au CDI.

6 AESH co ont fait la demande pour accéder au CDI.

Le ministère a précisé que les AESH ne sont plus cantonnés aux 6 ans des contrats d’AED. Si sur leurs 6 ans de contrat ils n’ont pas fait que des missions d’AESH, ils pourront continuer le temps qu’ils leur manquent pour accéder au CDI.

Débat sur les inégalités entre les AESH i et les AESH co.

Il a été question des frais de déplacement pour les AESH i qui ne sont financièrement pas possibles pour l’Inspection Académique.

Il a été précisé que le lien créé avec l’enseignant est important.

Les AESH co sont amenés à faire plus d’accompagnement en inclusion.

Les AESH i sont en général déplacés de leur poste tous les 3 ans.

Il a été conclu qu’il serait possible pour l’AESH, selon les possibilités, de passer d’AESH i à AESH co et inversement. Cependant il faut que cela reste une possibilité et non une obligation.

Temps de travail

Un autre débat sur le temps de travail des AESH co, dû aux 39 semaines sur le contrat et aux 36 réellement réalisées. Le problème de ces 3 semaines c’est que l’établissement peut demander du temps administratif et peut amener à des abus.

Les 3 semaines non travaillées peuvent se diviser en 2 heures par semaine sur 36 semaines.

Mme Tinayre propose 3 choix et ouvre le débat :
- 20h classe + 2 heures par semaines de tâches supplémentaires
- 21h classe + 1 heures par semaines de tâches supplémentaires
- 22h classe

Les tâches supplémentaires sont : les ESS, les réunions, les sorties scolaires.

Il a été précisé :
qu’il fallait faire attention avec la prise en compte des sorties scolaires car les voyages d’une semaine pouvait faire « exploser » les quotas tout en sachant qu’une nuit vaut 3 heures. _qu’avec 22h de classe par semaine il ne restait plus de temps pour les réunions, les échanges, les ESS, etc… _que la proposition choisie puisse être ajustée l’année suivante car dépasser ce temps de tâches supplémentaires, l’AESH récupérera ses heures supplémentaires.

Il est conclu que l’établissement aurait le choix entre 20h classe ou 21h classe.

La proposition de faire 21 heures par semaine est en cohérence avec le temps de travail de l’enseignant. Le choix de 22 heures par semaine a été abandonné, ce choix ne laissait aucune possibilité de participer aux ESS sans faire d’heures supplémentaires. Une fiche administrative sera fournie à chaque AESH pour répertorier ses tâches supplémentaires et permettre de récupérer les heures supplémentaires.

Fiches de voeux et affectations

Les fiches de vœux ont été envoyées récemment, les AESH n’ont aucune crainte à avoir sur le fait de vouloir changer d’élèves ou d’établissement. Mme Tinayre conçoit très bien les difficultés auxquelles les AESH peuvent être confrontés. Le critère d’affectation principal sera le trajet.

Cette année les délais des notifications MDPH sont réduits mais il en arrive encore. La dernière CDAPH aura lieu le 18 juillet. Les renouvellements des contrats se feront petit à petit, avec un coupon réponse à renvoyer. Dans l’Allier, les AESH sont affectés aux enfants qui ont besoin, tout au long de l’année.

Les écoles seront informées par l’Inspection Académique de l’arrivée d’un AESH. Mme Tynaire a été surprise que cela ne soit pas fait.

Les syndicats recevront le tableau d’affectation.

Mme Tynaire nous a aussi indiqué qu’une personne ressource vient d’être recrutée pour l’Allier. Dans la même conception que le pôle ressource dans le Puy de Dôme.

Diplôme :

Les personnels regrettent qu’il ne soit que de niveau V, qui ne correspond pas au niveau des compétences développées pour ce type de poste. Mme Tinayre précise qu’à compter de septembre un nombre relativement important d’organismes de formation seront habilités à dispenser la formation. Pour les années suivantes, le nombre d’agréments accordés aux organismes baissera, seules quelques gros organismes seront habilités (ex : La Croix Rouge).

Nadège FAGNOT, représentante AESH à la CCP (Commission Consultative Paritaire) pour la FSU 03 et le SNES-FSU Auvergne.

Motion des personnels du collège de Varennes à propos des allégations de Riposte « laïque ».

Le site fasciste Riposte « laïque » a commis un nouvel article contre Varennes-sur-Allier, ses habitants, ses réfugiés, son collège public :

doc01414620160526185005

(nous donnons leur triste prose en fichier PDF et ne recommandons PAS de se rendre sur leur site afin de ne leur procurer aucune publicité).

Les personnels du collège réunis début juin répondent au passage mensonger sur leur établissement :

« Des enseignants et personnels du collège de Varennes / Allier se sont réunis afin de dénoncer les allégations publiées par Mme Danielle Moulins sur le blog de Riposte laïque :

Aucun enfant de migrants n’est actuellement scolarisé au collège Saint-Exupéry de Varennes /Allier puisque les migrants logés à la base aérienne sont de jeunes hommes qui ne sont pas chargés de famille. Ils ne peuvent donc être tenus responsables d’éventuelles incivilités au sein du collège. 

 Les professeurs ne sont pas « déprimés » et sont au contraire déterminés à offrir à tous un enseignement authentiquement laïque de qualité. »

Voir aussi sur ce sujet l’article de fond sur le site de la FSU 03 :

https://fsu03.wordpress.com/2016/06/09/riposte-laique-ou-le-fascisme-pleutre/