Mois: mai 2015

Echange avec le député de Moulins, suite.

Nous avions rendu publique la réaction de la délégation des collègues du collège de Varennes ayant rencontré le député de Moulins. Celui-ci a depuis réagi, suscitant une longue réponse de notre collègue professeur d’allemand.

Comme vous le verrez ci-dessous M. le Député semble penser que, de son temps, le SNES et les profs, c’était autre chose, et que l’enseignement privé catholique sous contrat marche bien mieux avec les réformes qu’il défend que l’enseignement public. Nous pourrions donc être tentés de rajouter bien des choses encore à cet échange. L’infinie patience et la politesse de notre collègue nous en dispensent, car elles attestent que les profs, aujourd’hui comme hier, sont toujours prêts à apprendre à qui ne sait pas, à expliquer à qui ne comprend pas, à montrer à qui ne veut pas voir, à dessiller les yeux à qui croit savoir, à démontrer à qui ne veut pas entendre. Voici donc cet échange :

(suite…)

Publicités

Emploi-formation Moulins ; il faut augmenter l’offre scolaire publique !

La réunion du COTEF (comité territorial emploi-formation) du bassin de Moulins, organisée par le conseil régional avec pour objet la préparation du « schéma stratégique » de l’offre de formation initiale et continue dans les voies professionnelles et technologiques, s’est tenue le mercredi 20 mai.
La FSU ne se fait aucune illusion sur la vocation de « consultation » de ce type d’instances dans le cadre d’un pouvoir régional sur la carte des formations qu’elle conteste et contestera.
En dehors de Stéphane Zapora pour le SNUEP-FSU et de Vincent Présumey (SNES et FSU-Allier), et de la représentante de la FCPE, tous les participants l’étaient dans le cadre de leurs fonctions : CIO, lycées Jean Monnet et C. Tourret, CFA, mission locale pour l’emploi, Pôle emploi, IUT …
Il est d’autant plus intéressant de relever le fait que des interventions des présents est très nettement ressorti le besoin d’un accroissement significatif de l’offre de formation sous statut scolaire dans le bassin de Moulins :
manque de formations de niveau V (CAP, BEP) sur le bassin, à mettre en relation avec le taux de chômage chez les non diplômés, particulièrement dans les services – on notera que les CFA présents n’ont pas fait de propositions. Nous avons fait remarquer que sur le secteur Sanitaire et social la seule offre de formation sur Moulins est dans le privé.
-à l’autre bout de la chaîne manque de formations de niveau 3 avec en particulier l’absence de post-bac au lycée Banville qui en serait le lieu adapté et répondrait à un besoin réel.
-potentiel de développement, dans la voie professionnelle agricole, en vue du renouvellement, de la féminisation et de la modernisation de la filière ovine, ce qui demanderait à aussi une développement de l’offre sous statut scolaire.
-besoin croissant en FLE (Français Langue Étrangère).
-de l’avis des chefs d’établissements les internats sur le bassin (Neuvy, Jean Monnet, Banville) sont pleins, ce qui conduit des jeunes à des abandons de scolarité et à des temps de transports fatigants, la demande étant croissante, cela alors que les transports scolaires gratuits sont encore financés par le Département, ce que la réforme territoriale menace à terme.
Conclusion pour nous, on s’en doutait mais c’est confirmé : il faut développer l’offre publique de formation sous statut scolaire. Cette conclusion sera-t-elle aussi celle de la future « grande Région » ?

Document : le député de Moulins face à une délégation de professeurs de Varennes.

Nous reproduisons avec leur autorisation le récit « brut » de la délégation qui s’est rendue samedi matin 23 mai rencontrer le député PS de Moulins Guy Chambefort, sous la forme d’un mail d’une collègue professeur d’Allemand à X. Cadoret, maire de St-Gérand-le-Puy.

Chacun appréciera, tant ceci se passe de commentaires !

(suite…)

AESH : des annonces qui doivent se concrétiser rapidement

Nous venons de recevoir la réponse du Recteur au courrier adressé le 2 mai dernier par le SNES-FSU, le SNUipp-FSU, la CGT Educ’Action, SUD Education et le SGEN-CFDT au sujet de la gestion des AESH dans notre l’académie, courrier qui faisait suite à la réception d’une délégation lors du rassemblement tenu devant le rectorat le 8 avril dernier.
Madame le Recteur annonce qu’elle a demandé à ses services de travailler sur 3 axes :
1/ Etude de la mise en œuvre d’un recueil de vœux préférentiels d’affectation géographique dans chaque département.
2/ Etude des systèmes de prise en compte dans le temps de travail des services corrélés à l’accompagnement des élèves en situation de handicap dans les autres académies.
3/ Développement d’une harmonisation académique des missions et de la gestion des AESH.
Une réunion de coordination académique aura lieu début juin avec les 4 DASEN de l’académie, les IEN ASH et les coordonnateurs départementaux.
Le point 1 doit être réglé en amont de la prochaine rentrée. Le point 3 signifie pour nous, et cela a été abordé dans cet esprit par les représentants du rectorat lors de l’audience du 8 avril, qu’il faut aller vers un employeur unique et mettre fin à l »‘usine à gaz ». Le point 2 est urgent car il touche aux salaires, certaines baisses de salaires datant de septembre dernier n’ayant toujours pas été réglées.
Le SNES-FSU avec le SNUIPP-FSU veillera donc à ce que ces annonces, qui vont plutôt dans le bon sens, ne restent pas lettre morte. Il sera attentif à l’évolution de ce dossier et informera régulièrement les AESH tout en continuant de porter leurs revendications en vue d’obtenir des améliorations de leur situation.
De plus, plusieurs AESH-co exerçant dans l’Allier rencontrent des difficultés pour être cédéisées sur leur poste avec les mêmes missions. Or, lors de l’audience du 8 avril dernier au Rectorat, il nous a été clairement dit qu’il était tout à fait possible de cédéiser ces personnels sur leur poste en qualité d’AESH-co. Cela est d’ailleurs le cas dans le Puy-de-Dôme.
Nous venons d’intervenir en ce sens auprès du rectorat pour que les responsables ASH et chefs d’établissements n’émettent plus de doutes à ce sujet. N’hésitez pas à nous contacter en cas de problème ou pour tout renseignement complémentaire.

Rassurons Moulinette !

Dans La Montagne de ce mercredi 20 mai, édition Moulins, « Moulinette » écrit ceci :

« La grève dans l’Education nationale n’a réuni, hier, dans l’Allier, que 28% des enseignants. Le chiffre, sans être ridicule, est tout de même modeste comparé aux attentes des syndicats qui espéraient sans doute plus. Mais qui ont aussi visiblement anticipé la modestie du mouvement : aucun d’entre eux n’avait appelé à manifester hier, il n’y a même pas eu un petit rassemblement devant la préfecture ou l’Inspection académique ou la préfecture. La défense du latin, du grec et des classes bi-langues méritait tout de même un petit effort !  »

(suite…)

La manifestation clermontoise contre la réforme du collège.

Plusieurs centaines de manifestants  -plus prés des 1000 que des 500- dont de nombreux collègues de l’Allier : Varennes, Cusset, Moulins, Yzeure, St-Pourçain, Bourbon … Une manifestation où l’on discute, où l’on sent un mouvement qui monte d’en bas. Le reportage photo sur le site de notre reporter mathématicien-panoramiste du SNES Allier, Joel Juge :

http://joeljuge.free.fr/ManifCle2015A.html

Le 19 mai dans l’Allier.

 GREVE CONTRE LA REFORME DES COLLEGES : si on vous dit « mais c’est la droite qui s’oppose à la réforme du collège », alors RAISON DE PLUS DE FAIRE GREVE pour bien montrer que ce sont les PERSONNELS DE L’EDUCATION NATIONALE qui savent de quoi ils parlent et qui sont les vrais et les principaux adversaires de cette réforme conforme à tous les plans ministériels faits depuis des années et qui viendrait donner le coup de grâce : c’est la réforme de trop, celle qui ne doit pas passer !

DEFENSE DES JEUNES, DEFENSE DU SERVICE PUBLIC, DEFENSE DES STATUTS, DEFENSE DES ENSEIGNEMENTS, DEFENSE DE LA CULTURE : tout se tient !

Mardi 19 janvier les préavis couvrent tous les personnels, du second et du premier degré, enseignants et non enseignants, titulaires, contractuels, vacataires ou en CDI, d’Etat ou territoriaux.

MANIFESTATION AU RECTORAT : CLERMONT PLACE DELILLE 10h 30.

RDV pour covoiturage : Moulins parking d’Yzatis Yzeure 8h 30, Montluçon aire de Bizeneuille 9h, Vichy centre Omisport 9h 15.

Réunion-débat à l’attention des parents d’élèves : Moulins, Colisée, 19 h.