Mois: octobre 2014

Réunion AESH, AVS, CUI

Une réunion d’information syndicale sur le temps de travail à destination des personnels non titulaires (Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap, Auxiliaires de Vie Scolaire, Contrats Uniques d’Insertion), conformément aux droits relatifs à l’exercice du droit syndical dans la Fonction Publique (Décret n° 82-447 du 28 mai 1982) aura lieu

le mardi 4 novembre
à MOULINS
salle 5 de la FAL, 42 rue du Progrès
de 10h à 13h

Ordre du jour

  • Salaires et temps de service : non à la baisse du salaire lorsqu’on entre dans le statut d’AESH !
  • Frais de déplacement
  • Reconnaissance professionnelle : être traités correctement dans l’Allier !
  • Élections professionnelles : encore un droit à faire respecter !

Cette réunion, à l’initiative du SNUIPP-FSU, est ouverte à tous, syndiqué-es ou non. Elle s’adresse aux AVS, AESH, EVS faisant fonction d’AVS et parfois affectés ailleurs en cette rentrée, du premier degré et du second degré. C’est pourquoi le SNES-FSU y appelle aussi.
Nous vous attendons nombreuses et nombreux.

Publicités

« Défendre ses droits » : Inscrivez-vous au stage du 18 novembre !

Le SNES 03 organise un stage de formation à la défense de nos droits.

Programme de la journée et intervenants :

« Réforme des statuts : quels changements pour nos droits ? » par Fabien Claveau

« Agir en établissement et en conseil d’administration » par Camille Morandat

« La dérive du management dans l’éducation nationale » par Vincent Présumey

Ce stage s’adresse à tous les collègues, qu’ils soient syndiqués ou non. Il aura lieu le mardi 18 novembre au lycée Blaise de Vigenère de Saint Pourçain. Pour pouvoir y assister, il faut faire une demande d’autorisation d’absence (accordée automatiquement) en complétant le modèle ci-joint.

http://www.clermont.snes.edu/IMG/pdf/autorisation_absence.pdf

Pour vous inscrire, veuillez compléter la fiche d’inscription ( Inscription au stage syndical du 18 novembre 2014) et l’envoyer à l’adresse suivante :

Snes Bourse du Travail , Bd de la Mutualité, 03200 Vichy

Vous pouvez aussi vous inscrire par e-mail via le formulaire présent dans la rubrique « contacts » du site, en fournissant les informations demandées dans la fiche d’inscription.

Des pistes pour la consultation sur le socle commun

Les décisions qui seront prises à l’issue de la consultation du 15 octobre auront des conséquences importantes sur ce qui touche au quotidien de notre métier : futurs programmes, évaluation, DNB… C’est pourquoi le SNES-FSU appelle les personnels à s’y investir massivement. Elle sera aussi l’occasion d’exprimer notre rejet du socle de 2005 et du Livret de compétences. Les retours de cette consultation se feront essentiellement via le questionnaire en ligne dont le lien a été envoyé individuellement sur la boîte académique. (Si vous n’avez pas reçu ce mail, merci de nous le faire savoir, plusieurs cas ont déjà été signalés).

Ce questionnaire présente de nombreux défauts : il est long, redondant, et plusieurs questions sont piégeuses. Il peut cependant nous permettre de faire passer un certain nombre de messages. Nous invitons les collègues à remplir les parties « libres » du questionnaire pour signifier leur perplexité face à ces questions.

Les questions stratégiquement importantes et lourdes d’enjeux

L’opinion globale sur le texte (A)

Nous avons l’occasion de confirmer notre rejet du socle de 2005 (A.4.2 : je perçois bien l’intérêt d’abandonner les sept compétences du socle actuel au profit des cinq domaines de formation du projet de socle) et de valider la rupture de logique (A.4.8 : ce projet de socle commun constitue une bonne base pour redéfinir les programmes d’enseignement).

L’évaluation (B)

Les questions B.3.3 et B.3.4, si elles étaient majoritairement renseignées en « tout à fait d’accord » ou « plutôt d’accord » feraient courir le risque de la mise en place d’un nouveau livret personnel de compétences.

Pour aller plus loin (E) : partie facultative

Découpée en 163 « composantes », elle reprend ligne à ligne le contenu des cinq domaines, dans la logique des items d’un livret personnel de compétences. On y retrouve entre autre des « compétences » inévaluables, des attitudes (réunies dans le domaine 3 « la formation de la personne et du citoyen » qui pose de nombreux problèmes). Or le texte conçu par le Conseil supérieur des programmes n’est pas dans la logique d’un LPC et la forme choisie par le ministère pour cette partie pose problème par la confusion qu’elle entretient. Cela ne doit pas empêcher, au contraire, de renseigner cette partie qui doit permettre de déterminer si les disciplines peuvent conserver leur place et leur spécificité dans l’architecture proposée par le CSP.

Pour une aide question par question, voir le récapitulatif proposé par le SNES : http://www.snes.edu/IMG/pdf/questions_socle.pdf

Concertation du 15 octobre sur le projet de socle commun : déclaration du SNES-FSU Allier

Mercredi 15 octobre les enseignants des collèges participent à une concertation sur le projet de nouveau socle commun publié le 10 juin dernier par le CSP (conseil supérieur des programmes). Ce projet est une première étape avant une réforme générale des programmes.

Si le principe d’une concertation est louable, le SNES met en garde sur ses modalités de déroulement. Cette concertation doit être l’occasion de faire entendre la voix des enseignants, dans la pluralité de leurs opinions, sans pression hiérarchique. La concertation doit être réelle, et non aboutir à des relevés de décisions écrits à l’avance. De plus, les positions affirmées lors de cette concertation ne pourront pas être utilisées pour justifier a priori d’une approbation des futurs programmes, dont les professeurs n’ont pas encore connaissance.

Sur le fond du sujet, le SNES Allier dénonce l’acharnement du ministère à la mise en place d’un socle commun. Si le texte actuel constitue une rupture avec l’utilitarisme du socle de 2005 et son inventaire de cases à cocher, il participe à la mise en œuvre d’une école du socle à laquelle nous sommes opposés.

La question de l’évaluation, évoquée en introduction du projet, sera aussi à l’ordre du jour le 15 octobre. Si le débat sur ce sujet nous semble utile, le SNES tient à rappeler la nécessité de maintenir une évaluation fondée sur les disciplines. La liberté pédagogique de tous les enseignants doit être réaffirmée, au sein d’un cadre national qui permette d’assurer l’égalité entre les établissements et d’éviter les expérimentations locales hasardeuses.

Pour les collègues qui ne peuvent pas assister à la concertation, le SNES académique est intervenu auprès du recteur : http://www.clermont.snes.edu/spip.php?article1355