Mois: juillet 2014

Collèges de l’ Allier : dernières nouvelles

Au Conseil Départemental de l’Education Nationale du 30 juin 2014, la FSU obtient du Directeur académique (DA) que la carte scolaire soit remise à l’ordre-du-jour.

Le DA confirme, sans les reprendre, les modifications annoncées lors du Comité Technique Spécial Départemental le 24 juin. Les voici : annulation de la fermeture d’une 6° au Donjon (obtenue depuis mi-juin déjà), ouvertures en 6° à Gannat, et en 3° à François Villon, mais fermeture en 6° à Commentry, Jules Ferry Montluçon, Blaise de Vigenère (St-Pourçain) et Emile Guillaumin à Moulins ; à la SEGPA de Vichy l’ouverture n’a plus lieu en 5° mais en 4°.

Il restait à confirmer la non fermeture espérée d’une 6° à Lapalisse, ce qui fut confirmé par le DA au CDEN. On notera qu’au final, il y a 36 inscrits en 6° au Donjon quand le précédent DA avait transformé les 34 annoncés en janvier en 30 de façon à essayer de supprimer une division !

Le représentant du SNES dans la délégation FSU, Vincent Présumey, après confirmation pour Lapalisse, est intervenu sur les collèges, abordant les points suivants :

la dotation départementale est en stagnation globale alors que les effectifs augmentent, ce qui entraine une hausse significative des Heures supp’ en collèges, atteignant maintenant 6,8% du total, et une tendance à la hausse des effectifs moyens par division, cf. les 6° à St-Pourçain ou les 3° à Jules Ferry-Montluçon.

François Villon (Yzeure) c’est en 6° que les collègues et le CA avaient travaillé sur une ouverture, pas en 3° (cf. article précédent) : il serait bon que l’autonomie des établissements ne se transforme pas en autonomie des chefs d’établissement. Il faut faire attention aux ouvertures de classes sur les moyens propres à l’établissement (Charles Péguy …) qui se font forcément au détriment d’autre chose.

-attention, attention, à l’apparition de classes uniques dans certains séries, pour lesquelles il est annoncé 31 élèves : les 5° à Cérilly, et à Doyet carrément les 5° et les 3°. Nous demandons des ouvertures de divisions : c’est essentiel pour les conditions de travail, pour l’effet structure sur l’ensemble du collège, pour les moyens en postes et les dotations.

-le collège de Jaligny demande une attention particulière en raison de l’effet structurel prévisible du faible effectif en 6° cette année, ayant conduit à une fermeture de division.

– nous apprenons que le latin est en péril à Cosnes en raison du peu de nombre d’inscrits (à ce jour), et qu’au Donjon la perte de 3,5 heures dans la dotation va probablement affecter aussi le latin par des regroupements de plusieurs niveaux. Attention car le latin dans le bocage, c’est justement le contraire de l’élitisme !

Un échange a eu lieu à propos des fluctuations d’inscriptions entre collèges dans les agglomérations de Moulins et de Vichy, lors duquel les représentants FSU (SNES et SNUEP) ont rappelé qu’un retour sur l’assouplissement de la carte scolaire, l’une des nombreuses mesures de la législature précédente non abrogée par la présente, permettrait de surmonter ces problèmes.

Publicités